Règlementation sur les vibrations

Connaissez la règle pour la respecter !

Nicolas

Les salariés dont les mains sont régulièrement exposées à des vibrations peuvent souffrir de dégradations des tissus de leurs mains et de leurs bras, sources de symptômes connus collectivement sous le nom de syndrome vibratoire mains-bras.

La Directive sur les vibrations définit :

  • un seuil d’action d’exposition au-dessus duquel elle impose aux employeurs de contrôler les risques de vibrations mains-bras chez leurs employés, 
  • et une valeur limite d’exposition au-dessus de laquelle les employés ne doivent pas être exposés :
    • un seuil d’action d’exposition journalier de 2,5 m/s²
    • une valeur limite d’exposition journalière de 5 m/s².

Avant de pouvoir estimer l’exposition journalière aux vibrations, il est nécessaire de connaître la durée journalière totale d’exposition aux vibrations pour chaque machine ou processus concerné. Ne comptez que le temps que les employés passent réellement à utiliser l’équipement ; ne comptez pas les moments pendant lesquels l’employé a posé l’équipement ou le tient, mais sans le faire fonctionner.

Le guide des bonnes pratiques des vibrations main-bras vous aide à faire le point.